Le répertoire des savoir-faire paysans

Recherchez par géographie

Affinez par catégories

N°1 à 10 sur 110 résultat(s)
54 Meurthe-et-Moselle

S’associer pour aller de la graine au pain

Thibauld a repris la ferme céréalière de son oncle en 2015. Anne, la femme de son cousin l’a rejoint en 2018 avec pour projet de développer un atelier de transformation avec de la farine et du pain. Récit d’un projet qui va de la semence à la vente.
55 Meuse

Une ferme qui s’adapte et qui tente d’imiter la nature

Depuis une ferme intensive en laitier vers une ferme bio en polyculture élevage avec des vaches allaitantes, Frédéric et sa femme Delphine ont fait évoluer leur système vers plus d’indépendance et de respect de la nature. Cela passe par de la réactivité et de l’adaptation pour ces paysans qui n’hésitent pas à tester de nouvelles techniques et des nouvelles productions comme le maïs population. « Aujourd’hui je suis content et fier d’être indépendant et de faire ce dont j’ai envie »
55 Meuse

« Je suis le chef d’orchestre de mes champs et c’est magique »

François cultive des grandes cultures sur 170 ha depuis 40 ans. Il nous parle de son métier « passionnant » où l’on a qu’un patron : la météo. Après des années en conventionnel, François a radicalement changé sa façon de produire. Heureux de revenir aux bases : le sol et les plantes, il s’épanoui. « Je suis le chef d’orchestre de mes champs et c’est magique. »
55 Meuse

Des fruits cultivés en collectif pour une meilleure qualité

Travailler en collectif. Quand l’important n’est pas de produire beaucoup mais de le faire bien, dans un projet humain et social. La SCIC Mirabio rassemble dix à cent personnes pour l’entretien de ses vergers. Baptiste, un des 3 associés à l’origine du projet nous raconte cette ferme.
54 Meurthe-et-Moselle

Un petit élevage pour un grand bonheur

Anne a repris la ferme de son oncle en 2014. Elle a changé le système vaches allaitantes pour élever des poules pondeuses et des poulets. Elle s’épanouie aujourd’hui dans son métier-passion.
55 Meuse

Une ferme laitière avec un système simple mais de la diversification et de la création d’emplois

En 2010, Etienne a rejoint en GAEC la ferme de son cousin. Ils élèvent des vaches laitières. En 2019, avec l’arrivée de sa femme au sein du GAEC, la ferme s’est diversifiée avec des poules pondeuses et des pommes de terre. Cette diversification a été réfléchie pour ne pas complexifier le système qui est en bio depuis toujours, mais lui apporter un peu plus de robustesse et une ouverture vers les consommateurs.
67 Bas-Rhin

Faire évoluer un héritage familial vers la diversification

La ferme de Lindgrube est dans la famille depuis 5 générations. Aujourd'hui, elle fait vivre 4 salariés et deux associés en système d'élevage laitier à l'herbe et transformation. Fier d'avoir construit un outil de production viable et de qualité, Gérard se prépare aujourd'hui à transmettre.
68 Haut-Rhin

La ferme sur le mont : entre autonomie et viabilité de l’élevage laitier

Jean-Bernard s'est d'abord installé seul puis a créé son EARL en 2017 pour accueillir deux associés. Aujourd'hui à quelques années de la retraite, il réfléchit à la transmission et nous fait part des possibilités d'évolutions et de diversification des ateliers de production.
55 Meuse

Un regard décentré de la ferme pour chercher l’émulation

Pour Rémi, la conversion des terres familiales en agriculture biologique était un point de départ obligatoire. Puis il a choisi de reproduire ses semences paysannes et faire évoluer son système vers de plus en plus de diversité, en travaillant avec la nature. Selon lui, il faut retrouver la même complexité qui existe dans la nature dans les systèmes agricoles, pour les rendre plus résilients face aux changements globaux à venir et pour retrouver la fertilité des sols.
68 Haut-Rhin

Une ferme diversifiée et dynamique en milieu montagnard

Quand Mathis a voulu s’installer sur la ferme familiale, le défi était de réussir à créer un revenu supplémentaire pour son installation. Pari gagné : Mathis a lancé en 2017 un atelier d’élevage de chèvres dans la ferme montagnarde aux côtés des 5 personnes qui y travaillent.