Le répertoire des savoir-faire paysans

Recherchez par géographie

Affinez par catégories

N°1 à 10 sur 16 résultat(s)
54 Meurthe-et-Moselle

S’associer pour aller de la graine au pain

Thibauld a repris la ferme céréalière de son oncle en 2015. Anne, la femme de son cousin l’a rejoint en 2018 avec pour projet de développer un atelier de transformation avec de la farine et du pain. Récit d’un projet qui va de la semence à la vente.
55 Meuse

Développer ses outils pour être autonome

Quand construire soit même ses outils permet d’être autonome. La ferme de la famille Charle (les deux frères Gérard et Jean-Michel et le fils Simon) est une ferme en bovin laitier où la famille à presque tout construit pour avoir un cadre de travail agréable.
55 Meuse

Une ferme qui s’adapte et qui tente d’imiter la nature

Depuis une ferme intensive en laitier vers une ferme bio en polyculture élevage avec des vaches allaitantes, Frédéric et sa femme Delphine ont fait évoluer leur système vers plus d’indépendance et de respect de la nature. Cela passe par de la réactivité et de l’adaptation pour ces paysans qui n’hésitent pas à tester de nouvelles techniques et des nouvelles productions comme le maïs population. « Aujourd’hui je suis content et fier d’être indépendant et de faire ce dont j’ai envie »
55 Meuse

« Je suis le chef d’orchestre de mes champs et c’est magique »

François cultive des grandes cultures sur 170 ha depuis 40 ans. Il nous parle de son métier « passionnant » où l’on a qu’un patron : la météo. Après des années en conventionnel, François a radicalement changé sa façon de produire. Heureux de revenir aux bases : le sol et les plantes, il s’épanoui. « Je suis le chef d’orchestre de mes champs et c’est magique. »
55 Meuse

Un regard décentré de la ferme pour chercher l’émulation

Pour Rémi, la conversion des terres familiales en agriculture biologique était un point de départ obligatoire. Puis il a choisi de reproduire ses semences paysannes et faire évoluer son système vers de plus en plus de diversité, en travaillant avec la nature. Selon lui, il faut retrouver la même complexité qui existe dans la nature dans les systèmes agricoles, pour les rendre plus résilients face aux changements globaux à venir et pour retrouver la fertilité des sols.
55 Meuse

Une reprise familiale pour aller jusqu’au bout de la filière

Après des expériences professionnelles dans le milieu médical et dans la banque, Anne-Lise et Guillaume sont finalement revenus s'installer sur la propriété familiale, à la Ferme de la Fête, en y apportant leur propre projet avec la même envie de proposer quelque chose de nouveau et de dynamisant sur le territoire.
52 Haute-Marne

L’agriculture biologique : les échanges sont le terreau de l’innovation

Vincent est céréalier sur une petite surface. Malgré ce qu'on lui a enseigné quand il s'est lancé, il s'est converti en bio avec le temps. Il est depuis engagé dans cette filière.
52 Haute-Marne

Je me suis installé hors cadre familial – Illustration d’un passage de relais réussi

Julien s'est installé hors cadre familial. Il a réalisé son rêve d'enfant et produit aujourd'hui des céréales. Il adapte son travail pour se dégager du temps libre, et réfléchit à une conversion en agriculture biologique.
88 Vosges

Une production très diversifiée pour une ferme cohérente : tout est valorisé

Pour Thierry, la cohérence est primordiale. En tant que paysan-nourricier, il veut offrir des produits de qualité à ses clients. Pour cela, il transforme sa production bovine et porcine à la ferme et y presse aussi l'huile dont les tourteaux nourrissent les porcs et les volailles.