Le répertoire des savoir-faire paysans

Recherchez par géographie

Affinez par catégories

N°1 à 10 sur 391 résultat(s)

Conduite d’un troupeau ovin et bovin viande au rythme de la nature environnante

Installés en 2019 sur 80 hectares, Léo et Namik conduisent aujourd’hui leurs troupeaux sur 110 hectares et poursuivent la reconquête de terrains au cœur du Plateau de Millevaches. Actuellement la ferme compte 220 ovins de race limousine et 20 vaches de race Highland

Maraichage en planches permanentes.

Installé en janvier 2020 sur une surface de 3 ha de SAU, André cultive des légumes sur 7000 m² de plein champ et 450 m² de tunnels. Son modèle initial, abandonné : maraichage sur petite surface en bio-intensif. Sa réalisation qu’il juge viable : maraichage sur planches permanentes, mécanisé, diversifié et en extensif. Actuellement en cours de reconversion - sans lien avec les choix techniques.

S’associer pour reprendre une ferme en production maraichère.

Rependre une ferme en maraichage : à plusieurs et en douceur grâce à l'accompagnement technique des cédants.
55 Meuse

Reprendre une ferme et la développer

Paul s’est installé progressivement sur la chèvrerie de sa mère à partir de 2018. Il a développé un atelier maraîchage sur lequel il emploie une personne et s’occupe, lui, des chèvres et de la commercialisation. Ce jeune installé a mis en place de nombreux projets et en a encore en stock !
54 Meurthe-et-Moselle

S’associer pour aller de la graine au pain

Thibauld a repris la ferme céréalière de son oncle en 2015. Anne, la femme de son cousin l’a rejoint en 2018 avec pour projet de développer un atelier de transformation avec de la farine et du pain. Récit d’un projet qui va de la semence à la vente.
55 Meuse

Développer ses outils pour être autonome

Quand construire soit même ses outils permet d’être autonome. La ferme de la famille Charle (les deux frères Gérard et Jean-Michel et le fils Simon) est une ferme en bovin laitier où la famille à presque tout construit pour avoir un cadre de travail agréable.
55 Meuse

Une ferme qui s’adapte et qui tente d’imiter la nature

Depuis une ferme intensive en laitier vers une ferme bio en polyculture élevage avec des vaches allaitantes, Frédéric et sa femme Delphine ont fait évoluer leur système vers plus d’indépendance et de respect de la nature. Cela passe par de la réactivité et de l’adaptation pour ces paysans qui n’hésitent pas à tester de nouvelles techniques et des nouvelles productions comme le maïs population. « Aujourd’hui je suis content et fier d’être indépendant et de faire ce dont j’ai envie »
55 Meuse

« Je suis le chef d’orchestre de mes champs et c’est magique »

François cultive des grandes cultures sur 170 ha depuis 40 ans. Il nous parle de son métier « passionnant » où l’on a qu’un patron : la météo. Après des années en conventionnel, François a radicalement changé sa façon de produire. Heureux de revenir aux bases : le sol et les plantes, il s’épanoui. « Je suis le chef d’orchestre de mes champs et c’est magique. »
55 Meuse

Des fruits cultivés en collectif pour une meilleure qualité

Travailler en collectif. Quand l’important n’est pas de produire beaucoup mais de le faire bien, dans un projet humain et social. La SCIC Mirabio rassemble dix à cent personnes pour l’entretien de ses vergers. Baptiste, un des 3 associés à l’origine du projet nous raconte cette ferme.
54 Meurthe-et-Moselle

Un petit élevage pour un grand bonheur

Anne a repris la ferme de son oncle en 2014. Elle a changé le système vaches allaitantes pour élever des poules pondeuses et des poulets. Elle s’épanouie aujourd’hui dans son métier-passion.