Conversion en bio

Bénédicte est en phase de conversion en bio sur l’exploitation viticole familiale. Cela nécessite de travailler les sols différemment, de rétablir une biodiversité sur la monoculture de la vigne.
Cette nouvelle approche a également conduit la famille à repenser le mode de travail, afin de tendre vers une qualité quasiment irréprochable du raisin. Par exemple, Monique et Gérard pourront vous expliquer certains changements comme le paiement des saisonniers à l’heure et non plus au kilo, ou encore l’effeuillement systématique des grappes. La conversion a permis un regain d’intérêt pour le métier, à travers des méthodes orientées sur la recherche, et non plus « l’application ».

Micro-vinification

Bénédicte, Monique et Gérard vinifient morceau de parcelle par morceau de parcelle. Il est alors possible de créer des vins différents, par la
sélection de raisins produits sur certains terrains. Cette micro-vinification, rare en Champagne, permet pourtant d’élargir considérablement la palette des choix du point de vue des assemblages.

Gestion d'un gîte et construction de bâtiments

En complément des vignes, Monique et Gérard ont un gîte. Il favorise la commercialisation du Champagne. Une partie se vend alors sur place, et le reste selon un système de dépôt. Monique et Gérard organisent des dégustations chez les particuliers en charge de la vente, afin de nouer un contact direct avec les clients et ces derniers, et de leur présenter les vins. L’alliance réussie du tourisme et du Champagne leur a permis de se voir décerner le label « Vignoble et Découverte ».
Gérard a également largement participé à la construction des bâtiments présents sur l’exploitation. Ils sont en matériaux bios : utilisation de laine de chanvre, de laine de bois, et isolation paille.

Veuillez vous connecter pour voir les infos de contact

Télécharger la fiche

Veuillez vous connecter pour télécharger la fiche