Reprise hors-cadre-familial d'une petite exploitation

Dominique et Brigitte ont repris une petite exploitation laitière d’une vingtaine d’hectares en 1993. S’appuyant sur un parcours riche d’expériences agricoles et de développement à l’international (Etats-Unis, Arabie-Saoudite, Cameroun, Haïti…), Dominique, après la rencontre avec des paysans vosgiens, part rechercher une ferme en faisant du porte à porte à moto avec un projet agricole sur le papier. La reprise de la Ferme aux Moineaux a été possible par l’audace et la volonté de Dominique et Brigitte, mais aussi par celle du cédant, qui avait à cœur d’installer des jeunes alors qu’il était seul sur l’exploitation. Le montant de la reprise était aussi relativement modeste, contre-balançant la nécessité de travaux importants. Dominique et Brigitte ont toujours voulu tirer le meilleur parti de ce qu’offrait l’exploitation : deux bâtiments et une vingtaine d’hectares attenants, en rationalisant le travail dans une optique d’agriculture écologique et d’identité « paysanne ».

Accueil et diversification

Pour créer deux activités sur la ferme, Brigitte et Dominique mènent un projet de réhabilitation du deuxième bâtiment en gîte. Ce projet s’ancre dans une dynamique collective de création de chemin de randonnée assis sur plusieurs fermes, ce qui permet l’obtention de subventions. Pour limiter le coût des investissements, tout les travaux seront réalisés en autoconstruction. Le dispositif d’accueil compte, en plus du gîte de groupe, deux chambres d’hôtes avec table d’hôte. Cette activité, sous la gérance de Brigitte, permet de dégager un second revenu.

Système herbagé en agriculture biologique

La ferme est en bio depuis 1996. Aujourd’hui toutes les surfaces sont en prairies permanentes. Les céréales et la paille sont achetées à l’extérieur. Cette simplification du travail a permis de limiter les investissements en matériel. Les vaches sont de races rustiques (vosgiennes et highlands), les highlands restent à l’extérieur toute l’année. Ce système vise donc la simplicité du travail et la limitation des charges en cherchant à valoriser ce qu’offre le lieu (pâtures, paysage, proximité abattoir), mais aussi en acceptant ses limites (surfaces, conditions climatiques).

Vente-directe

La viande produite sur l’exploitation est vendue en direct via un système de commande par internet. Les premiers clients étaient des proches, dont certains sont toujours fidèles. Le planning des ventes est organisé sur l’année, ce qui permet de prévoir les rentrées d’argent avec un coût fixe !

Veuillez vous connecter pour voir les infos de contact

Télécharger la fiche

Veuillez vous connecter pour télécharger la fiche